Logo

Attention, ceci est notre agenda culturel
Pour les évènements privés, contactez-nous

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Vote 0.00(0 Votes)
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1Note 0.00 (0 Votes)

Ciné-Club 11.11.11

Ciné-Club 11.11.11

Tomber malade et ne pas pouvoir s’acheter de médicaments, travailler mais rester pauvre, se retrouver sans emploi et n’avoir plus aucune source de revenus, travailler toute sa vie et ne pas recevoir de pension… c’est une réalité pour plus de 5 milliards de personnes.

La protection sociale est un droit mais dans les faits, ¾ de la population mondiale ne bénéficie pas d’un système adéquat de protection sociale. Elle est pourtant un mécanisme accessible à tous les pays qui permet de lutter efficacement contre les inégalités sociales et constitue un levier puissant de développement.

C’est pourquoi le CNCD-11.11.11, les ONG, les syndicats et les mutualités mènent en 2015 et 2016 une campagne ensemble et soutiennent dans le monde des acteurs qui se battent pour la protection sociale.

Au documentaire initialement prévu, nous avons finalement préféré un film de fiction qui illustre parfaitement le thème "Protection sociale pour tous"

Deux jours, une nuit est un film réalisé par les frères Jean-Pierre & Luc Dardenne, sorti en 2014. Marion Cotillard a reçu un Oscar (Meilleure actrice - Film de langue étrangère)

Il est présenté en sélection officielle au Festival de Cannes. Les frères Dardenne y reçoivent un Prix spécial décerné par le "Jury oecuménique" qui mentionne dans son communiqué que « Toute l'œuvre des frères Dardenne est empreinte [d'une] profonde humanité. Elle traite des problèmes actuels dans un monde difficile, souvent austère voire désespéré, elle parle de survie, de réconciliation et d'espérance. Grâce à un geste, une larme, un regard, une parole, un sourire, un mur se brise, une lumière apparaît, un avenir est possible et nous y croyons. »

Sandra, modeste employée d'une entreprise de panneaux solaires, arrive au terme d'un long arrêt de maladie pour dépression. Son patron, qui a réorganisé l'usine en distribuant le travail de Sandra aux autres employés, soumet ceux-ci à un dilemme : ils devront choisir entre conserver leur prime de 1 000 euros ou permettre le maintien de l'emploi de Sandra en perdant la prime. Un premier vote défavorable à Sandra, sous influence du contremaître Jean-Marc, est contesté par une employée, Juliette, qui obtient de son patron le vendredi soir qu'il organise un autre vote dès le lundi matin.

Juliette réussit à convaincre Sandra de se mettre en marche, pendant les deux jours et la nuit du week-end, pour aller convaincre une majorité de ses seize collègues de voter en sa faveur en changeant d'avis. Lors d'un fastidieux et répétitif porte à porte, frappée de doutes, de honte misérabiliste et de désespoir, elle va rencontrer un à un ses collègues au destin aussi fragile que le sien et se heurter à leur refus souvent, à leur hésitation toujours, à la violence de certains, ou bénéficier de leur revirement parfois. Finalement perdante de justesse au vote, elle retrouve vigueur et espoir de vie de s'être battue de la sorte et d'avoir réveillé chez certains le sens de la solidarité, enfoui sous l'égoïsme matérialiste. Sur le point de trouver une issue positive à son inquiétant destin, elle sera amenée à assumer à son tour avec une fierté retrouvée son propre choix de solidarité.  (Source :Wikipédia)

Voici la Bande-annonce :
www.youtube.com/watch?v=u1TfJLpsW00

En savoir plus ?

Projection à 21h. PAF 5 €
Table d'hôtes avancée à 19h. Réservations repas au 067 / 78.06.70
Avec le soutien du CLI et en partenariat avec le CNCD.

 16/10/2015  21:00
 Généré par AllEvents 
Logo

Retour en haut de la page