Logo

Attention, ceci est notre agenda culturel
Pour les évènements privés, contactez-nous

Service Traiteur

("Manu Cuisine")

 

Que proposons-nous ?

Un service traiteur de grande qualité, reposant sur l'expérience et la créativité de notre cheffe Manu, rompue à la préparation magistrale de délices des quatre coins du monde.

Sachez aussi que nous employons exclusivement des légumes, des fruits, des huiles, des farines et des œufs issus de l'agriculture et de l'élevage biologique !

Le vaste choix proposé (qui peut encore s'élargir) a de quoi satisfaire les végétariens comme les carnivores, les amoureux de la cuisine traditionnelle comme les amateurs d'approches culinaires exotiques ou audacieuses... quand tout le monde se régale, c'est à chaque fois un succès !

Trois formules sont proposées à votre choix : service "à la carte", buffet ou barbecue (en saison).

Des questions sur ces formules ? Ou vous avez en tête quelque chose de différent ? N'hésitez pas à nous en parler !

Choix et tarifs

Afin que vous puissiez les consulter et / ou les imprimer tout à votre aise, les listes de prix ci-dessous sont au format PDF. Ces listes évoluent en permanence, et sont donc susceptibles d'être modifiées relativement souvent. N'hésitez donc pas, lors de vos choix, de nous contacter pour confirmation !

Ces listes ne sont pas exhaustives, nous sommes ouverts à la flexibilité culinaire et au "hors-carte". Donc si vous avez des idées créatives en matière de cuisine, ou une recette de famille que vous tenez absolument faire découvrir à vos clients ou vos invités, notre cheffe Manu tentera de concrétiser vos souhaits ! ( dans la mesure du possible toutefois... pas de cuisse de panda grillée ni d'omelette d'oeufs de crotale... )

Des réductions pour vos enfants sont également possibles, sur les plats et les buffets. Pour les conditions, se référer aux listes.

Il vous est loisible d'apporter certaines de vos boissons, moyennant un droit de bouchon ( 6€ pour les vins, mousseux et Champagnes) ou de capsules (4€ / litre pour les jus et softs).
De la même manière, si vous désirez apporter votre (vos) dessert(s), nous pouvons gérer vaisselle et service moyennant un "droit de dessert" de 1,5 € par personne. N'hésitez pas à nous en parler.

Manu cuisine

 

Les cinéastes leur disent merci

NICOLAS CROUSSE

Journal "Le Soir"  Mercredi 28 janvier 2009


Manu et Gus : l'un des tandems les plus courus -et les plus aimés- du monde du cinéma franco-belge. Qui nourrissent, et pas qu'au premier degré, les tournages de Benoît Mariage, Joachim Lafossse, Yann Moix ou Micha Wald.

1998. Manu et Gus, qui se sont rencontrés un an auparavant, lancent leur première table d'hôtes.

2002. Première cantine, sur le tournage d'une pub, bientôt suivie de courts-métrages, puis de téléfilms et plus tard de séries télés ("Septième Ciel Belgique", "Melting pot Café"...).

2004. Première cantine sur un long-métrage de cinéma, "Une aventure" de Xavier Giannoli. Manu et Gus ouvrent en outre leur table d'hôtes actuelle, à Virginal, L'étable d'hôtes (www.letabledhotes.be)

2005. Le tandem couvre le tournage de "Cow–boy" de Benoît Mariage. Un bonheur, de l'aveu des intéressés, qui reconnaissent au réalisateur « un talent pour rassembler, fédérer, créer une ambiance d'équipe. »

2006. Tournage de "Nue propriété" de Joachim Lafosse.

2007. "Elève libre" du même Lafosse.

2008. Tournages successifs de "Simon Koninanski" de Micha Wald, de "Cineman" de Yann Moix, de "Pour un fils" d'Alix de Maistre, ou encore de "Maternelle" de Philippe Blasband.

Prenez une femme. Appelez-la, avec le consentement de ses géniteurs, Manu Vanaudenhove. Plongez-la, dès l'origine, dans le milieu du cinéma. Laissez-la bouillir dans son jus et sa passion de la table. Puis, ajoutez-lui un homme, que vous appellerez – choix là aussi purement arbitraire – Gus Goossens. Faites de ce saltimbanque jamais à court de pitreries son mari. Son associé. Son partenaire. Mélangez. Observez les réactions chimiques. Ouvrez la casserole à pression. Flairez le cocktail. Apprêtez-vous. Passez à table. Ajustez votre serviette. Et maintenant, dégustez ! Vous tenez un binôme baptisé Manu cuisine. Soit un duo qui se consacre depuis quelques années à l'organisation de cantines, sur les lieux mêmes de tournages de films. un duo qui sert littéralement la soupe à Benoît Poelvoorde (sur Cow-boy, « un tournage formidable »), Franck Dubosc (Cineman), Isabelle Huppert (Nue propriété) ou Miou Miou (Pour un fils).

Quand ils ne font pas les tournages, Manu et Gus organisent tous les vendredis, dans la ferme ancienne et restaurée où ils vivent, des tables d'hôtes follement chouettes. Ou accueillent des événements qui n'ont qu'un mot d'ordre : la fête. Au choix ? Opéra champêtre (Dom Juan revisité), fanfares (Jour de fête), concerts tziganes, mariages, numéros comiques, soirées zaï zaï… « Notre truc, résume Manu, c'est d'accueillir des gens. De les nourrir. De faire la fête. »

Cette jolie philosophie de vie ne se fait pas toute seule. Un repas du midi de trois services (entrée, plat, dessert) sur une journée de tournage, pour mettons cinquante personnes (machinos, électros, régisseurs, comédiens…), commence la veille, avec la préparation des repas. Le matin qui suit, Manu termine la cuisine. Gus prend alors généralement le relais. Embarque tout (four, réchaud, couvert, vaisselle, nappage…) dans une camionnette. Et rejoint le lieu du tournage, sur base des instructions précises de la régie. « Le plus dur, confesse Manu, c'est de composer avec la variété des lieux. » Et Gus d'énumérer, tel un chapelet comique, les endroits les plus mémorables : un bus anglais, une salle paroissiale, un chapiteau, le pont Van Praet. Ou le Boulevard d'Avroy, où « les gens mangeaient sur leurs genoux, entre bus et bagnoles. »

« C'est le plus dur mais aussi le plus excitant, reprend Manu : chaque jour est une nouvelle aventure. Ce n'est jamais la routine. Un jour, les plombs sautent, un autre on nous demande à la dernière minute de manger plus tôt, un autre encore, il faut grimper dans un appartement perché au haut d'un immeuble sans ascenseur… nettement moins marrant. » Autre défi : tenter de contenter tout le monde, des végétariens aux allergiques en passant par les repas kacher, les musulmans… ou les caprices de stars. Mais là-dessus, Manu et Gus restent discrets. On saura juste que Franck Dubosc a l'obsession de l'avocat (le fruit, pas le plaideur), et qu'Isabelle Huppert et sa ligne ne mangent qu'à la cuisson vapeur.

« Dans un tournage, il y a de petits groupes qui se forment et mangent entre eux, constate Gus. Électros, machinos, prod… Nous, on est à la croisée. » Un pied dedans, ou dehors ? « Dedans !, tranche Manu. On se sent partie prenante. Quand on va voir le film en avant-première, on est nerveux. On a envie que ça marche. C'est notre bébé à nous aussi. »

Logo

Retour en haut de la page